BELVÉDÈRE bientôt en bourse en Pologne: une multicotation qui a du sens

janvier 11th, 2008 Posted by Actualité juridique boursière, Uncategorized 0 thoughts on “BELVÉDÈRE bientôt en bourse en Pologne: une multicotation qui a du sens”

Le groupe français de vins et spiritueux, coté sur l’EUROLIST à la bourse de Paris, prépare son introduction sur la bourse de Varsovie qui devrait intervenir au cours du premier trimestre 2008.

BELVÉDÈRE est le deuxième producteur de vodka en Pologne grâce notamment à la marque SOBIESKI. Le groupe français réalise 42% de son chiffre d’affaires dans le pays qui a terminé 3ème de la coupe du monde de football en 1974 (j’aurai pu dire la pays de Chopin mais déjà pris par le journaliste de la Tribune!).

Sans tomber dans les clichés qui fait du polonais le plus gros consommateur de vodka au monde, on présume déjà du succès de cette future opération.

Cette introduction en bourse se fera par une cession de titres, sans augmentation de capital, (cession d’actions en autocontrôle et d’un bloc de 148 000 titres detenu par un actionnaire, CL Financial). Cela représente en tout 6% du capital de BELVÉDÈRE.

Cette multicotation devrait présenter certains attraits financiers. En effet, elle augmentera le montant des capitaux susceptibles d’être levés. Elle favorisera la liquidité du titre tant pour la société que pour les actionnaires.

Elle répond surtout à une caractéristique locale: les fonds de pension, très actifs en Pologne, futurs investisseurs du titre, ne peuvent investir que dans des sociétés cotées à Varsovie. D’ou l’intérêt de l’opération.

Cette opération devra nécessiter la production d’un prospectus par BELVÉDÈRE car nous sommes en présence d’un appel public à l’épargne.

À cette occasion, il est intéressant de rappeler la législation en vigueur lorsqu’une société française, cotée en France, s’apprête à réaliser une opération au sein de l’Espace Économique Européen (la Pologne faisant parti de l’Espace Économique Européen).

Depuis l’entrée en vigueur du passeport européen, une société peut effectuer une opération dans un ou plusieurs États membres sur la base d’un prospectus unique. C’est l’une des innovations majeures de la directive Prospectus. Ainsi, un prospectus peut être valable dans tous les pays de l’Espace économique européen selon les principes suivants:

– un prospectus approuvé par l’autorité de contrôle compétente d’un État membre est valable en France, sans visa complémentaire de L’AMF;

– inversement, une société, dont le prospectus a été visé par l’AMF, peut effectuer une opération sur tout le territoire de l’Espace économique européen, sans avoir à solliciter un nouveau visa.

Une seule formalité reste à accomplir: A la demande de la société, l’autorité ayant visé le prospectus délivre un certificat d’approbation. Accompagné d’une copie du prospectus et d’une traduction dans une langue acceptée par les États membres d’accueil, ce certificat permet ensuite à la société de faire appel public à l’épargne dans un autre pays de l’Espace économique européen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Lissowski Avocats est un cabinet intervenant spécifiquement en droit boursier et financier, contentieux sur les produits financiers ainsi que sur les introductions en bourse.
3, rue Anatole de La Forge
75017 Paris
Tél : 01 58 05 17 20
Mob : 06 60 88 42 56
Fax : 01 58 05 17 29
jl@lissowski-avocats.com
© Lissowski Avocats 2017.